[ ISLANDE ] - Mars 2019

Chut de Godafoss - Julien Gonin

Photo : Chutes de Godafoss – Mars 2019 – Marine Gonin

Blanc, gris et bleu !

L’Islande en hiver c’est… du froid, du soleil, des tempêtes, du très froid, des aurores boréales, du calme, de la glace, de la solitude, des bains chauds, de la neige, plein de neige, des lumières uniques… mais c’est aussi des amis, des oiseaux et des mammifères !

Avec Marine, nous avons passé une semaine fabuleuse sur les terrains d’études de Charla et Yann (deux spécialistes des baleines et des oiseaux) à Husavik dans le Nord-Est de l’île.

A cette époque de l’année, les Baleines à bosses et bleues sont tout juste de retour dans la baie de Skjálfandi alors que de plus rares Orques ont fait une brève apparition juste avant notre arrivée. Pour observer ce grand prédateur des mers, nous vous conseillons une sortie en mer du côté d’Olafsvik en hiver pour être quasi-sûr de les rencontrer.

Lors de nos déplacements à pied, en bateau et en voiture nous avons découvert des paysages sublimes et grandioses à chaque détour. Malgré le froid et la neige quelques espèces d’oiseaux et mammifères étaient au rendez-vous : Eider à duvet, Eider à tête grise (rare, 2 mâles), Macreuse à ailes blanches (très rare, 1 mâle), Harelde boréale, Arlequin plongeur, Garrot d’Islande, Harle huppé, Harle bièvre, Lagopède alpin, Plongeon catmarin, Fou de Bassan, Pygargue à queue blanche (1 ad), Faucon gerfaut (6), Faucon émerillon (2), Huîtrier pie, Bécasseau violet,  Grand Labbe, Goéland argenté, Goéland marin, Goéland à ailes blanches, Goéland de Kumlien (rare), Goéland bourgmestre, Mouette rieuse, Mouette tridactyle, Guillemot à miroir, Guillemot de Troïl, Guillemot de Brünnich, Pingouin torda, Merle noir, Grive litorne, Fauvette à tête noire (rare), Roitelet huppé, Troglodyte mignon (ssp islandicus), Grand corbeau, Etourneau sansonnet, Sizerin flammé, Sizerin blanchâtre (très rare, 2/3), Bruant des neiges, Renard polaire, Baleine à bosse, Marsouin commun, Phoque du Groenland (rare, 1 femelle), Phoque gris et Phoque veau-marin.

Côté aurores boréales nous avons eu moins de chance, il y avait très peu d’activité solaire, seules quelques trainées vertes et mouvantes un soir nous ont permis de découvrir ce phénomène étrange. C’est sans regret, nous avons déjà envie de revenir en hiver, saison beaucoup moins touristique et vraiment magique où bains chauds, balades dans la neige et observations vous font tout oublier !

Pour découvrir plus de photos sur ce court séjour, rendez-vous sur ma page Facebook !

Mon prochain départ pour l’Islande sera en juin, quand les Macareux et tous les oiseaux nicheurs seront de retour de migration…